-A A +A
Poubelle la vie

Composter : un nouveau geste de tri

Ecoutez le texte Ecoutez le texte
 
Dossier poubelle la vie compostage

Restes de repas, épluchures, aliments non consommés... Il reste encore dans nos poubelles près d'un tiers de déchets organiques qui peuvent être valorisés avec les végétaux issus du jardin, dont les quantités augmentent chaque année en déchèterie. Bientôt, les trier deviendra obligatoire, au même titre que les emballages recyclables, le verre, les encombrants...

En Charente, les biodéchets représentent à eux seuls un quart des déchets produits par chaque citoyen charentais, l’équivalent de 129 kg sur 592 kg au total par an . Alors que l’on constate une baisse progressive de leur présence dans les sacs noirs avec 28 kg sur 192 kg par an, les végétaux apportés en déchèterie augmentent eux de façon exponentielle : + 53% sur les quatre dernières années, soit 101 kg par habitant et par an ! Désormais soumis à la réglementation, tous constituent un enjeu de taille en matière de réduction, de tri et de valorisation.

2024 : le tri des biodéchets

La loi de transition énergétique pour la croissance verte et la directive européenne déchets prévoient l’obligation, au 31 décembre 2023 au plus tard, du tri à la source des biodéchets. Citoyens, restaurateurs, professionnels, distributeurs, collectivités… vont tous être concernés. C’est l’ensemble de la chaîne de production qui va devoir se mobiliser d'ici là.

Limiter la hausse des coûts de gestion

Détourner les biodéchets de nos poubelles et les valoriser, c'est aussi permettre de limiter les coûts de collecte, de transport. Lorsque l'on sait que ces déchets organiques peuvent retourner à la terre une fois compostés, il est insensé qu'en les laissant dans les sacs noirs ils prennent le chemin des centres de stockage, et ce malgré le pré-traitement qui permet de stabiliser les déchets et de limiter rejets polluants et fermentation. Pour chaque tonne de déchets qui arrive au centre de stockage de SteSévère, la collectivité paie une Taxe Générale sur les Activités Polluantes, actuellement de 25 €. Celle-ci passera à 65 € en 2025, soit une très forte augmentation que l'on peut maîtriser en retirant ces déchets qui n'ont pas leur place dans cette filière.

Un programme fort d'actions

Deux enjeux forts ont été inscrits au nouveau programme local de prévention des déchets 2020/2025 : réduire les biodéchets dans les ordures ménagères pour limiter l'enfouissement et valoriser les végétaux le plus localement possible pour limiter les apports en déchèterie. Le programme "J'agis pour réduire" va donc engager de nombreuses actions d'accompagnement allant dans ce sens sur l'ensemble du territoire charentais.

Des solutions de proximité

Afin de permettre à tous de composter quelle que soit sa situation, l'offre de services de la collectivité va être renforcée. En plus des actions de sensibilisation et de conseils, la mise en place d'équipements sera développée : distribution de composteurs gratuits pour tous ou de lombricomposteurs pour les personnes ne disposant pas de jardin, multiplication des points de compostage de quartier ou en pied d'immeubles ainsi que des plateformes de broyage au sein des communes, subventions à l'acquisition de poules et de poulaillers...

On a tous à y gagner

Gérer ses biodéchets permet d'en tirer de nombreux bénéfices : moins d'odeurs et de poids dans le sac noir. Gérer ses végétaux à domicile évite des déplacements en déchèterie et permet de fournir un engrais gratuit pour rempoter et jardiner au naturel... Autant de gestes en faveur de l'environnement !

Retrouvez l'ensemble du dossier de Poubelle la Vie et tous les autres articles dans le magazine en ligne.

Les autres actualités

Parc photovoltaïque Rouzède
Energies renouvelables
30 / 06 / 2020

Investissez dans les énergies renouvelables !

...

Benne de collecte avec message de remerciement
Collecte des déchets
26 / 06 / 2020

Merci à tous !

Alors que le service de collecte des déchets était prioritaire et a été...

Site Réalisé par

Intuitiv Secteur Public