-A A +A

Site de traitement Valoparc

Au sein d'une zone de 50 hectares, le site de traitement des déchets de Valoparc à Ste-Sévère réunit différentes technologies dans l'objectif de traiter et de valoriser les sacs noirs charentais (hors GrandAngoulême). 60 000 tonnes de déchets (ordures ménagères, tout-venant, déchet industriel banal) sont réceptionnées chaque année sur le site, provenant de tout le département (excepté le GrandAngoulême).

Les activités du site de Valoparc

Une usine de prétraitement mécano-biologique des ordures ménagères (27 500 tonnes par an)
 Elle permet d'extraire la part valorisable contenue dans les sacs noirs grâce à un traitement mécanique et biologique des ordures ménagères. Le process permet d'isoler les métaux et la fraction humide des ordures ménagères afin d'en faire un compost de qualité.

Une aire de stockage (40 000 tonnes par an en moyenne sur 30 ans) avec un nouvel espace de stockage de 18 hectares pour accueillir 4 nouveaux casiers de stockage des déchets non-valorisables (résidus de l'usine, tout-venant des déchèteries, déchets des artisans...)
Ces espaces seront aménagés au fur et à mesure du remplissage des casiers. Ils couvriront les besoins de stockage des déchets des 30 prochaines années.

Une zone de traitement des rejets polluants (8 000 à 24 000 m3 de lixiviats à traiter) 
Doté d'un haut niveau de performance des systèmes d'épuration des lixiviats, les procédés biologiques, physico-chimiques et membranaires combinés permettent l'obtention en sortie d'une eau équivalente à l'eau de rivière.

Une plateforme de compostage des déchets végétaux (10 000 tonnes par an)
Elle permet la transformation des déchets végétaux de déchèteries en compost, et également le stockage pour 6 mois du compost produit à partir des ordures ménagères et des déchets verts. Elle dispose d'un système d'aération par le sol permettant d'accélérer le processus de compostage. Le compost produit dispose du label NFU 44-051.

Une unité de valorisation énergétique
L'énergie produite par les biogaz captés au coeur des casiers est valorisée depuis 2010 en électricité par des micro-turbines. Cette production est réinjectée dans le réseau EDF. En 2016, c'est l'équivalent de la consommation électrique de 1 209 foyers et de la consommation en chauffage de 352 foyers qui a été produit.

Engagé dans un programme d'amélioration continue et de prévention des pollutions, le site de Valoparc est certifié ISO 14001.

L'observatoire des odeurs

Une dizaine de riverains volontaires ont été formés aux techniques de reconnaissance des odeurs de Valoparc : déchets ménagers, biogaz (gaz odorant lié à la fermentation des déchets), lixiviats (jus de déchets), compost... Depuis le début, en 2008, les observations se poursuivent à raison d'une semaine entière par mois.

Les différentes observations relevées dans le cadre de l'observatoire des odeurs ont permis de mettre en place de nombreuses actions :

  •  Différents produits de lutte contre les odeurs ont été testés, sans résultats satisfaisants. En revanche, les actions de changement d'exploitation (citées ci-dessous) ont permis de réduire de façon significative les gênes,
  •  Les alvéoles, dans lesquelles sont stockées les déchets, sont désormais conçues plus petites pour être fermées au plus tôt, après le début de la fermentation. De plus, l'exploitation se fait par demi-alvéoles afin de limiter la surface odorante,
  • Grâce à la mise en place de l'usine de pré-traitement mécano-biologique, la quantité de déchets fermentescibles enfouie est passée de plus de 25% en 2011 à moins de 3% en 2014. Ceci réduit fortement la fermentation des déchets dans les casiers de stockage, donc les émissions de gaz odorant,
  •  La nouvelle plateforme de compostage permet l'aération continue des andains de déchets verts afin de favoriser la dégradation sans odeur,
  •  Des aérateurs ont été mis en place dans la plupart des bassins d'eau sale afin d'en réduire les odeurs.

Les résultats de l'observation des odeurs sont exploités par ATMO Poitou-Charentes. Un bilan annuel est notamment réalisé. On note une diminution de moitié des observations en 2014 par rapport à 2012.

Galerie d’images

 | 

Les autres actualités

Collecte des déchets
13 / 04 / 2017

Jours fériés, attention

Les semaines comportant des jours fériés, les collectes sont décalées...

Collecte des déchets
23 / 03 / 2017

Les jours de collecte changent !

Le 3 avril, l'ensemble des tournées et des jours de collecte évoluent. Retrouvez...

Site Réalisé par

Intuitiv Secteur Public